Archives pour la catégorie Revue de presse

Reunion Publique

Dans le cadre de la Primaire de la Droite et du Centre, Laurent TOULET, Conseiller Municipal du Cannet, Délégué Communautaire des Pays de Lérins, co-animateur du Comité de soutien à Alain Juppé pour la Commune du Cannet (avec Madame Suzanne BLONDEAU-MENACHE, Adjointe au Maire du Cannet), convie les Cannetans et Rochevillois à participer à une réunion publique qui aura lieu le Jeudi 17 novembre 2016 à 20h00, à l’Hôtel Balladins (ex Ibis), 2 rue Simiane – 87, Bd Carnot – 06110 Le Cannet.

Réunion Publique AJ 2017 au Cannet Réunions publiques 17:11:2016

Toulet vote Juppé

Chers Amis,

A l’occasion de la Primaire ouverte de la Droite et du Centre, qui aura lieu les Dimanches 20 et 27 novembre prochains, Alain Juppé m’a fait l’immense honneur de me désigner pour présider son Comité de Soutien sur la Commune du CANNET.

Que vous soyez adhérents à LR, au MODEM, à l’UDI, à un parti écologiste, électeurs de gauche déçus par le gouvernement actuel, ou sans appartenance politique (comme moi), je vous invite à rejoindre le Comité de Soutien à Alain Juppé sur LE CANNET.

Des réunions d’organisation sont programmées. Si vous désirez y participer, contactez-moi au : 06 85 67 25 89.

Je compte sur vous pour faire en sorte qu’un Homme d’Etat, « le meilleur d’entre nous », Alain Juppé, soit notre prochain Président de la République.

Bien à vous.

Laurent TOULET
Conseiller Municipal du Cannet
Délégué Communautaire des Pays de Lérins

Toulet-Vote-Juppé

Le Cannet Magazine Tribune libre 08 – 2016

Nous dénonçons un manque de places en crèche collective, on nous répond que les modes de garde évoluent, que les assistantes maternelles peuvent suppléer, voire la famille des demandeurs.

En matière de logements sociaux, on nous explique qu’il serait aberrant de construire plus de 4000 logements pour actifs, alors que nous n’enregistrons que 600 demandes en attente. La réalité est que la Commune n’ayant quasiment pas livré de logements depuis 1995, bien des administrés sont si découragés qu’ils ne déposent même pas de dossiers.

Nous avons voté contre le dernier budget communal parce qu’il traduit une volonté de continuer dans une voie sans issue où nos marges de manœuvre se réduisent progressivement.

Absence des elus du groupe « ensemble, pour le cannet » au conseil municipal du cannet du vendredi 29 juillet 2016

Une fois encore, une fois de plus, une fois de trop, nous apprenons, au dernier moment, que le prochain Conseil Municipal du Cannet se tiendra le vendredi 29 juillet 2016.

Notre Groupe avait déjà déploré et contesté la méthode anti-démocratique qui consistait à conserver secrète la date des séances du Conseil Municipal, pour empêcher l’opposition de faire simplement son travail. Le compte-rendu de la séance du Conseil Municipal du 15 avril dernier, en pages 26 et 27 le mentionne.

Nous avons bien compris qu’il n’était pas envisageable de disposer des documents plus de 5 jours francs avant une séance, mais nous espérions qu’au moins un effort soit fait sur le calendrier des séances.

Nous ne demandons pas, comme cela se pratique dans des communes voisines, de connaître le calendrier un an à l’avance, mais au moins, à la fin de chaque réunion du Conseil Municipal (il n’y en a que 4 ou 5 par an au Cannet) de connaître la date de la prochaine assemblée communale. C’est du reste ainsi que procède Bernard BROCHAND, en sa qualité de Président de la CAPL. Lors de notre dernière réunion, le mercredi 22 juin à 9h00, il a annoncé que nous nous retrouverions le lundi 26 septembre à 18h00, pour la prochaine assemblée communautaire.

Au risque de surprendre notre Maire, il y a des membres du Conseil Municipal qui ont des enfants, voire des petits-enfants et qu’il se fait de partir en vacances en famille, pendant les vacances scolaires.

Pour ignorer délibérément cette réalité, le Maire du Cannet se privera de la présence des membres du Groupe « Ensemble, pour le Cannet » qui regrettent amèrement de n’être pas en mesure d’assister au Conseil Municipal.

Mais, après tout, le choix de certaines dates n’est peut-être pas fortuit …

Les administrés jugeront.

Le Cannet Magazine, Tribune libre mars 2016

En politique : « C’est un grand tort que d’avoir raison trop tôt ».

Nous avons dénoncé :

  • Un endettement excessif. La Municipalité a commencé, timidement, à le réduire ;
  • Un nombre anormalement élevé de contractuels. Beaucoup ont, finalement, été titularisés (la CRC l’avait aussi réclamé) ;
  • Un effort insuffisant en matière de logements sociaux. La Ville a été déclarée en état de carence, sa pénalité SRU a doublé ;
  • Des projets qui n’avancent pas : Gymnase Emile Roux, Ecole du Val des Fées (à l’exception des abords) à notre grand regret, Castellari (tant mieux) ;
  • Une intercommunalité à reculons, notamment sur le BHNS. Un jour la ligne du Bd Carnot rejoindra le rond-point Grande-Bretagne. Nous y venons après avoir perdu des millions d’euros de subventions.

Bref, le principe de réalité finit par s’imposer. La Majorité rejoint, très progressivement, les positions de notre groupe.

Nous allons peut-être vers un apaisement dans lequel le bon sens finit par l’emporter.

Elections régionales 2015

DES 6 ET 13 DECEMBRE 2015 SOUTIEN A LA LISTE CONDUITE PAR CHRISTIAN ESTROSI

Les dimanches 6 et 13 décembre prochains, les électeurs de la Région Provence Alpes Côte d’Azur auront à choisir l’équipe qui aura la lourde tâche d’administrer un territoire de plus de 5 millions d’habitants.

Ce scrutin, relégué au second plan par les terribles attentats du 13 novembre dernier et de la COP 21, n’en demeure pas moins crucial pour notre avenir et celui de nos enfants.

L’heure n’est pas à s’adonner à de vaines querelles ou à une indifférence coupable. Tous les électeurs qui se reconnaissent dans les valeurs défendues par Les Républicains, l’UDI et le Modem, bref, de la Droite et du Centre, se doivent impérativement de prendre leurs responsabilités et de voter sans états d’âme pour la liste conduite par Christian ESTROSI.

C’est, à l’évidence, le meilleur candidat en lice, qui veut faire pour notre Région ce qu’il a accompli pour sa Ville de Nice. Je le connais depuis 26 ans. Je lui dois mon engagement au RPR et je peux témoigner de sa force de travail, de son énergie et de sa détermination à servir l’intérêt général. Il a réussi à constituer une liste de candidats de grande qualité, respectant les équilibres géographiques et politiques.

J’apporte donc, en ma qualité d’élu du Cannet, mon total soutien aux « régionaux de l’étape ».

Oui, je voterai pour Philippe TABAROT que j’ai appris à connaître quand il était Administrateur de Cannes Bel Age et qui, en qualité de Vice-Président de notre Département, était en charge des Affaires Sociales. Nul ne peut douter de la force de son engagement et de ses compétences au service des plus démunis.

Oui, je voterai pour Muriel DI BARI, Adjointe aux Finances du Cannet. Compte tenu de la situation financière de la Région, je lui souhaite bien du courage. Je sais qu’elle n’en manque pas.

Les 6 et 13 décembre, nous nous devons de faire le choix de la raison et de la passion, afin de demeurer fiers de notre belle Région que le monde entier nous envie.

Vive Christian ESTROSI !

Vive la Région Provence Alpes-Côte d’Azur !

Le Cannet Magazine, tribune libre

L’actualité nous offre son lot habituel de mauvaises nouvelles. Les raisons d’espérer, comme les motifs de satisfaction, sont absents des esprits de nos concitoyens.

Pour le reste, c’est la méthode Coué.

Au gouvernement, on se réjouit que la hausse du chômage soit moins importante que précédemment !

A l’Hôtel de Ville, alors que notre Commune a été déclarée par la Préfecture en état de carence (nous avons 7% de logements sociaux, tandis que la loi nous en impose 25%), on se satisfait du doublement de la pénalité SRU à venir :1,6 million d’euros … car « cela aurait pu être pire » !

Au Cannet, une douce torpeur envahit la cité. Seuls nos sportifs par leurs performances exceptionnelles – qu’il s’agisse de notre équipe féminine de Volley-ball ou de nos champions d’Handibasket – parviennent à nous dérider.

Sinon, « Dormez braves gens. Tout va bien ».

Absence de logement social au Cannet, pénalité SRU de 1,6M€

A la suite de la parution, dans le Nice-Matin d’hier, d’un article intitulé « La pénalité SRU sera « seulement » de 1,6M€ », nous souhaitons réagir et rappeler quelques données incontournables.

La loi SRU fait obligation à toutes les Communes de plus de 3 500 habitants de disposer de 25 % de logements sociaux sur leur territoire. La Ville du Cannet atteint le chiffre de 7%. Le Maire actuel, élu depuis plus de 20 ans, n’en a quasiment pas produits. Ce retard, qui s’accumule, a conduit la Préfecture à déclarer notre Commune en état de carence.

En décidant de doubler la pénalité SRU (qui passe sur un exercice de 800 000€ à 1,6M€) le Préfet considère que la Ville n’accomplit pas les efforts nécessaires pour tendre vers l’objectif fixé par la loi. Bien des Villes sont exonérées de pénalités, sans pour autant avoir atteint le quota légal, tout simplement parce que des programmes ambitieux ont été lancés. Aux yeux du Préfet, tel n’est manifestement pas le cas dans notre cité.

Les arguments de la Municipalité sont bien connus : notre Commune est la plus urbanisée du Département et il faudrait construire 4 000 logements de plus pour être en règle. Pour faire bonne mesure, on ajoute parfois que cela reviendrait à accueillir, en plus de nos 43 000 habitants, la population de Vallauris (suivez notre regard …).

La réalité est qu’on ne construit plus aujourd’hui « des logements pour actifs » comme ceux de la Zaïne.

La réalité, dans notre cas, est qu’il faut « construire la Ville sur la Ville » sans accueillir davantage de population, mais en détruisant des logements insalubres et il n’en manque pas au Cannet-Rocheville.

La réalité, contrairement à ce qu’affirme le Directeur Général des Services est qu’il n’y a pas un nombre « inférieur à 400 » demandes en attente, mais, d’après l’Etat, 694 demandes non satisfaites au 31 décembre 2014.

La réalité est que notre Ville étant, en la matière, un des plus mauvais élèves du Département, de nombreux administrés, découragés par l’absence de logements nouveaux et un faible turn-over, sont dissuadés de monter un dossier (on connaît le même phénomène avec les crèches).

La réalité est qu’il n’y a pas, dans notre Ville, de vraie volonté de faire évoluer les choses et que nous en payons les conséquences. Tout le reste est littérature.

Second tour des élections départementales du Dimanche 29 mars 2015

Le Groupe « Ensemble, pour Le Cannet », à l’issue du premier tour, avait appelé à voter, sur le Canton du Cannet pour Patrick TAMBAY et Françoise DUHALDE-GUIGNARD et sur le Canton de Cannes 1 pour Frank CHIKLI et Joëlle ARINI. Nous nous félicitons de leur victoire qui vient conforter la Majorité Départementale d’Eric CIOTTI.

Nous avions, par ailleurs, soutenu, au second tour, le combat de Marie-Louise GOURDON et Jean-Raymond VINCIGUERRA sur le Canton de Grasse 2.

L’élection ou la réélection de ces élus de qualité et de terrain ne peut que servir les intérêts des habitants des territoires qu’ils représentent.

A l’issue de cette consultation électorale – qui demeure décevante au regard du taux élevé d’abstention enregistré- le Président Eric CIOTTI en sort renforcé, tandis que Christian ESTROSI, sur Nice, et David LISNARD, sur Cannes réalisent le grand chelem.

Enfin, nous avons été sensibles à la proposition de Michèle TABAROT de présider, pour ce second tour, un bureau de vote de la Commune. Ce geste d’ouverture et d’apaisement a été apprécié par les trois élus de notre liste.