Elections européennes

Le dimanche 26 mai prochain auront lieu les élections européennes.
Mais, pour qui voter ?
De droite, mais sans appartenance partisane, j’aurais pu être bien embêté pour choisir une liste plutôt qu’une autre.
Pourtant, sans hésitation, je voterai pour la liste LR.
En fait, je ne voterai pas pour la liste LR. Je voterai pour le candidat qui figure en 15ème position sur la liste LR, le seul représentant de notre Département : Bernard ASSO.
A l’évocation de son nom, c’est la chanson de Serge LAMA qui me vient à l’esprit pour expliquer ce choix :
« C’est mon ami et c’est mon Maître
C’est mon Maître et c’est mon ami ».
Vice-Président du Département des Alpes-Maritimes, Adjoint au Maire de Nice, Bernard ASSO est aussi un avocat talentueux et un Professeur de Droit réputé.
J’ai eu le privilège d’avoir été son élève à la Faculté de Droit de Nice.
A la fin de mon DEA (première partie du doctorat), il m’a proposé de venir travailler avec lui au Conseil Général ou en Mairie de Nice.
Les choses ne pouvant se faire, il m’a conseillé d’accomplir mon Service Militaire, puis de revenir le voir. C’est ce que j’ai fait. A mon retour, il m’a indiqué qu’il n’avait pas connaissance de poste pouvant correspondre à mes attentes, mais qu’il ne manquerait pas de m’appeler si les choses venaient à se débloquer.
Un soir de février 1989, j’étais chez mes parents à La Colle sur Loup. Le téléphone sonne. C’était Bernard ASSO qui me déclare : « Je ne peux pas tenir ma promesse sur Nice, mais un poste de Chef de Cabinet, en Mairie du Cannet, est à pourvoir. Prenez rendez-vous. On attend votre appel. A vous de défendre votre candidature. »
A l’époque, pour recruter ses collaborateurs de Cabinet, Pierre BACHELET, Député-Maire du Cannet, sollicitait, tour à tour : « l’un des deux intellectuels du Département des Alpes-Maritimes » ou considérés comme tels : Michel FALICON ou Bernard ASSO. Ma chance a été que ce soit le tour de Bernard ASSO.
La suite, vous la connaissez, grâce à Bernard ASSO, qui m’a mis le pied à l’étrier, j’ai fait la connaissance de mon premier patron, de celui qui m’a beaucoup appris et m’a donné le virus de la politique.
Pour Pierre BACHELET, pour Bernard ASSO, je me ferai couper en quatre.
Aujourd’hui et jusqu’au dimanche 26 mai prochain, je n’aspire et n’aspirerai qu’à une seule chose : que Bernard ASSO obtienne ce mandat de Député Européen, qui couronnera une carrière bien remplie et nous permettra d’envoyer, à Strasbourg, un homme exceptionnel.
Je voterai et ferai campagne pour lui, parce qu’il est compétent, honnête, loyal, engagé.
Je voterai et ferai campagne pour lui, parce qu’il est mon ami et mon Maître. Parce qu’il est mon Maître et mon ami.