Tribune libre Avril 2019

Depuis 2008, nous n’avons pas ménagé la majorité, en jouant notre rôle d’opposants constructifs. Grâce à notre ténacité, la politique municipale a été profondément réorientée.
Ceux qui nous gouvernent étaient contre le BHNS : nous sommes en train de le réaliser, contre la titularisation de personnels en contrats précaires depuis des années : nous les avons titularisés, contre la construction de logements pour actifs : nous en mettons en chantier et diminuons la pénalité SRU …
Nous avions dénoncé des emprunts à risques : ils ont été renégociés. Nous avions tiré la sonnette d’alarme, face à un endettement qui s’envolait : nous avons obtenu que la ville s’engage sur la voie d’une réduction de la dette.
Bref, sauf à être bassement politiciens, nous nous devions de saluer l’écoute de la majorité qui, progressivement, rejoint notre ligne. C’est ce que nous avons fait en votant le Budget Primitif 2019. Pour autant, nous restons vigilants pour conserver le cap actuel.